Les Mots Tendresse

21 mai 2018

SI JE POUVAIS REVIVRE MA VIE

 

 

33207263_442035082912874_3447806557599825920_n

 

 

 

SI JE POUVAIS REVIVRE MA VIE

Si je pouvais revivre ma Vie
J'aurais moins parlé, mais écouté davantage.
J'aurais invité des amis à venir souper 
même si le tapis était taché et le divan défraîchi.
J'aurais grignoté du maïs soufflé au salon 
et ne me serais pas souciée de la saleté 
quand quelqu'un voulait faire un feu dans le foyer.

J'aurais pris le temps d'écouter 
mon grand-père évoquer sa jeunesse. 
Je n'aurais jamais insisté pour que les fenêtres 
de la voiture soient fermées par un beau jour d'été 
tout simplement parce que mes cheveux venaient tout juste d'être coiffés.

J'aurais fait brûler ma chandelle sculptée 
en forme de rose au lieu de la laisser fondre d'elle-même 
parce qu'entreposée pendant trop longtemps dans l'armoire. 
Je me serais assise dans l'herbe avec mes enfants 
sans me soucier des taches de gazon.

J'aurais moins ri et pleuré en regardant la télé, 
mais davantage ri et pleuré en regardant la VIE.

Je serais restée au lit lorsque j'étais malade 
plutôt que de prétendre que la terre cesserait de tourner 
si je ne travaillais pas cette journée-là.

Je n'aurais jamais rien acheté 
pour la simple raison que c'était pratique 
ou encore à l'épreuve des taches 
ou parce que garanti pour durer toute la vie.

Au lieu de souhaiter la fin de mes neuf mois de grossesse, 
j'en aurais savouré chacun des instants 
en réalisant que la merveille grandissant 
en dedans de moi était la seule chance de ma vie 
d'aider Dieu à faire un miracle.

Lorsque mes enfants m'embrassaient avec fougue, 
je n'aurais jamais dit : " Plus tard. 
Maintenant va te laver les mains avant de souper " . 
Il y aurait eu plus de " Je t'aime… " 
que plus de " Je suis désolée… " ,

mais surtout,

si on me donnait une autre chance de revivre ma vie, 
j'en saisirais chaque minute…
la regarderais et la verrais vraiment…,
la vivrais…et ne la redonnerais jamais.

À la mémoire de Erma Bombeck, qui a perdu son combat contre le cancer.

Erma Bombeck 82 ans

Posté par Lounan à 16:43 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


09 mai 2018

Il est où le bonheur

 

 

2

 

Mon bonheur est là... à l’intérieur de moi.

Il est comme un petit cristal.

Il m’habite selon mon désir d’être heureuse.

 Je le choisis et je suis sa conceptrice.

Mon bonheur est cristal transparent et délicat.

Il est une « étoile de lumière » tombée des cieux.

Éclatée en millions de morceaux.

 

Pépites que je retrouve dans les yeux des personnes

que je rencontre

et dans l’Énergie de mes ami(e)s...

 

À chaque jour, je cueille des parcelles d’étoiles.

 

 Je deviens petite fée. Je m’amuse à recueillir comme un trésor...

mes petites joies et mes petits instants magiques.

 

 J’observe et j’écoute ce qui se vit en moi et autour de moi.

 

Mon bonheur est unique. Il est en moi.

 Je suis responsable de mon cristal intérieur.

 

 Je n’attends donc pas qu’une autre personne me rende heureuse.

 

 Personne n’a cette responsabilité.

Je le sais!

 

Je me crée un monde.

 Un monde rempli de bonheur et d’étincelles de lumière.

 

 Je reçois le bonheur en m’ouvrant.

 

 Recevant ainsi les parcelles d’étoiles de ceux et celles qui donnent sans attente.

 

 Je suis toujours prête à recevoir.

Je suis en harmonie avec la nature.

 

Je récolte les rayons du soleil, l’énergie de l’arbre et de l’eau fluide...

 Je me laisse caresser par le vent et je m’enivre de l’odeur de la pluie!

Ce sont ces petits bonheurs qui deviennent «cristaux » en moi.

Pourquoi chercher ailleurs?

 Il est là!

 

Pourquoi attendre que l’on me l’offre puisque je le l’ai en moi ce bonheur cristal si précieux?

 

Je suis petite fée qui te tends une parcelle d’éclat de la brillance de mon cristal intérieur.

Tiens, voilà mon bonheur!

 

Louise Nantais

 

23

 

Posté par Lounan à 10:37 - Commentaires [4] - Permalien [#]

30 avril 2018

Mission des douze signes

 

31676694_1649036091869878_1915729931422138368_n

 

 

 

 

 

Au Bélier

Je te présente la graine d’abord, afin que tu puisses la planter. Pour chaque graine que tu sèmes, elle se multipliera un million de fois. Mais tu n’auras pas le temps de voir la germination de la graine – tout ce que tu vas planter produira des semences qui doivent être collectées et replantées à nouveau.

Ta tâche n’est pas d’aider chaque graine à pousser. Ce que tu dois faire, c’est de simplement semer les germes d’idées que je te présente dans l’esprit des autres.

Pour t’aider à accomplir cette tâche, je te donne le don de l’estime de soi.

Au Taureau

Taureau, je te donne la capacité de nourrir chaque semence, d’enrichir sa substance et de la soigner. C’est un travail qui, sans aucun doute, exige beaucoup de patience, car tu es tenu de terminer ce qui a été commencé, et d’empêcher que la semence soit gaspillée.

Pour t’aider à accomplir cette tâche, je te donne le don de la force.

Au Gémeaux

À toi Gémeaux je t’octroie toutes les questions sans réponses. Ta tâche consiste à poser ces questions au monde pour qu’il puisse ainsi réfléchir et acquérir une connaissance plus profonde.

Pour t’aider à accomplir cette tâche, je te donne le don de la connaissance.

Au Cancer

Tu as la tâche d’apprendre aux gens à accepter leurs émotions. Ta vie sera consacrée à provoquer à la fois des rires et des larmes dans la vie de tous ceux que tu rencontres afin qu’ils aient de quoi réfléchir et développent leur caractère.

Pour ce faire, je t’accorde le don familial.

Au Lion

Ton travail est d’exposer Mon Univers au monde par le biais de tes talents et de tes capacités. Tu dois te méfier de l’orgueil et garder à l’esprit que l’Univers est Ma Création, pas la tienne. Si tu oublies cela, les gens se moqueront de toi.

Mais si tu respectes cela, je t’accorderai le don de l’honneur.

À la Vierge

Je te demande de bien étudier tout ce que l’humanité a fait avec Ma Création. Je te donne la permission d’examiner les méthodes de tout le monde et de rappeler à chacun lorsqu’il faiblit.

Pour t’aider à faire cela de façon efficace, je t’accorde la pureté des pensées.

À la Balance

Ta mission est « le service ». Tes actions rappelleront aux humains leur devoir envers d’autres. Et cela les aidera à pratiquer la concertation et leur permettra de réfléchir aux conséquences de leurs actes.

Pour t’aider à accomplir cette tâche, je t’accorde le don de l’amour.

Au Scorpion

Ta tâche est très difficile. Car tu as la capacité de savoir ce qui se trouve dans le cœur des autres – mais tu n’as pas la permission d’en parler.

En certaines occasions, tu seras blessé par ce que tu découvriras dans l’esprit des autres, et cela pourrait même parfois te conduire à te détourner de Moi, tout en oubliant que ce n’est pas Moi qui cause ta douleur, mais plutôt Ma tâche.

Alors, pourquoi t’ai-je donc donné cette tâche si difficile? Eh bien, il y a un côté positif à cela. Tu découvriras l’objectif de ton don à travers ce livre ouvert, « l’humanité »…

Au Sagittaire

Sagittaire, je te demande de faire rire les gens. Mais pourquoi? Parce que les gens ont tendance à s’envenimer lorsqu’ils me comprennent mal et qu’ils n’arrivent pas à déchiffrer mon dessein. Mais les rires que tu leur procureras les aideront à ne plus détourner leurs yeux de Moi.

Pour cette tâche, je t’accorde une abondance infinie de joie.

Au Capricorne

Je te demande de travailler dur pour que les autres puissent le voir et soient motivés à faire de même. Je t’accorde le don de la responsabilité pour t’aider dans cette tâche qui pourrait se révéler être épuisante.

Au Verseau

Je te confie la tâche de conceptualiser l’avenir afin que les autres puissent le voir et l’interpréter avec autant de compétences que toi.

Pour t’aider dans cette tâche, je t’accorde le don de la liberté.

Au Poissons

Ta tâche est la plus difficile de toutes, car tu devras recueillir les chagrins du monde et me les rendre. Tes larmes seront Mes larmes, et le chagrin que tu vas absorber pourrait souvent survenir à la suite de l’incompréhension que les gens ont sur « Mon Dessein ».

Mais tu auras le don de la compréhension pour te guider et t’aider dans cette tâche.

Mes enfants, chacun d’entre vous a des tâches à accomplir. C’est pourquoi je vous incite fortement à les accomplir à travers votre travail et vos loisirs, au quotidien.

Conscience et Co-creation

Pèlerine des étoiles

sur Facebok, une page très intéressante avec de très beaux textes, aller le découvrir

 

 

 

Posté par Lounan à 13:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 avril 2018

Le train de la vie

Le train de ma vie

 

1d136c45731a4927c6e97b7cf69e5538

 

 

 

A la naissance,

on monte dans le train et on rencontre nos Parents.

 

On croit qu'ils voyageront toujours avec nous.

 

Pourtant, à une station, nos Parents descendront du train,

nous laissant seuls continuer le voyage.

 

 

 

a2ac9b3da090644a864a6650b71fbce0

 

 

 

 

 

Au fur et à mesure que le temps passe,

d'autres personnes montent dans le train.

 

 

Et elles seront importantes :

notre fratrie, nos amis, nos enfants,

même l'amour de notre vie.

 

 

 

Beaucoup démissionneront (même éventuellement l'amour de notre vie),

et laisseront un vide plus ou moins grand.

 

D'autres seront si discrets qu'on ne réalisera pas qu'ils ont quitté leurs sièges.

 

 

 

 

50a67d5aed7e59752b51638376483d07

 

 

Ce voyage en train sera plein de joies,

de peines, d'attentes, de bonjours, d'au-revoirs et d’adieux.

 

 

 

Le succès est d'avoir de bonnes relations avec tous les passagers

pourvu qu'on donne le meilleur de nous-mêmes

 

 

 

On ne sait pas à quelle station nous descendrons,

donc vivons heureux, aimons et pardonnons.

 

 

 

Il est important de le faire car lorsque nous descendrons du train,

 

 

3f221bfe84ef897d327ac57ef427e492

 

 

 

 

nous ne devrons laisser que de beaux souvenirs à ceux qui continueront leur voyage.

 

 

 

Soyons heureux avec ce que nous avons et remercions le ciel de ce voyage fantastique.

 

 

Aussi, merci d'être un des passagers de mon train.

 

Et si je dois descendre à la prochaine station,

je suis content d'avoir fait un bout de chemin avec vous.

 

Je veux dire à chaque personne qui lira ce texte

que je vous remercie d’être dans ma vie et de voyager dans mon train.

 

Jean D’Ormesson

Posté par Lounan à 11:06 - Commentaires [2] - Permalien [#]

19 avril 2018

Vivre en couple ou comment vivre à deux en étant différents

 

Vivre en couple ou comment vivre à deux en étant différents

par Jacques Salomé

27f05ad8e0d1af1298a7b0c3668ce909


Au-delà de la rencontre amoureuse, qui est toujours limitée dans le temps, encore faut-il apprendre à vivre la relation dans une continuité (temps et espace) dans la durée, si les deux partenaires envisagent de créer un couple.

 

Toute rencontre amoureuse, outre la part d’imprévisible et de mystère qui s’y attache, est fondée sur l’attirance (à sens unique ou réciproque),

 

 

sur l’existence de sentiments (à sens unique ou partagés) sur des projections réciproques qui auront par la suite à se confronter avec la personne réelle.

 

 

 

Vivre en couple ou comment vivre à deux en étant différents :

Une relation de couple, conjugale ou non, va s’articuler, autour de quatre composantes personnelles :

 

• Être délié pour pouvoir s’allier,

 

• Être suffisamment autonome affectivement et matériellement pour pouvoir s’engager,

 

• Être capable de proposer un projet de vie en commun inscrit dans un avenir à construire à deux.

 

• À cela s’ajoute une capacité (présente ou à développer) de se proposer mutuellement des communications et des échanges de qualité qui seront à mettre en œuvre au quotidien, pour alimenter, vivifier une relation de respect mutuel.

 

494f999cb813d507286727e36fc4db6f

 

 

Ainsi chacun des partenaires d’un couple aura à dépasser et à démystifier les images écrans qui ont présidé à la rencontre et à se dégager, trouver la bonne distance avec les relations significatives passées (familiales, autres amours, engagements antérieurs…)

 

Chacun des partenaires aura à apprendre à vivre à l’intérieur d’une relation proche constituée par une double intimité :

 

– intimité commune et partagée,

– et intimité personnelle et réservée.

 

Ils auront à se donner les moyens de vivre des confrontations au quotidien (et non des affrontements), à se soutenir (et non à se nier, se disqualifier ou se dévaloriser), à s’amplifier et non à se concurrencer ou à se combattre comme il arrive parfois.

 

Toute relation de couple se traduira en un plus de vivance et de bien être si chacun des partenaires est conscient d’un devoir de clarification et d’évolution autour de différents enjeux, dont je résume l’essentiel.

9014d7b7e39609712e79fc63f25c4a23


Développer une capacité d’autonomie affective.
Pour s’allier avec l’autre, il vaut mieux avoir déjà fait alliance avec soi-même. La connaissance de soi entraîne une responsabilisation plus grande envers ses propres sentiments et ressentis intimes. « Je suis responsable de ce que j’éprouve, je n’ai pas à rendre l’autre responsable de ce qui m’habite et me traverse. »

 

Apprendre à se respecter et à respecter l’autre dans ses différences, cela veut dire “ne plus se laisser définir par l’autre”. Ce n’est ni le compromis, ni la soumission, ni les concessions qui maintiennent deux êtres ensemble, mais l’affirmation et la reconnaissance des différences.

 

Il y a aussi le risque de développer des relations dominant/dominé, qui prennent dans le couple des formes subtiles (ou violentes) et qui doivent faire l’objet d’une grande vigilance.

 

Se donner les moyens de communiquer, c’est-à-dire à mettre en commun.
Et pour cela apprendre à mieux définir ses attentes, ses apports et ses zones d’intolérance… et à les confronter aux attentes, apports et zones d’intolérance de l’autre.

 

9ea021af14d9926293e7c4816b5d71bc

 

 

Sortir de l’implicite et dépasser certaines croyances erronées comme : « si l’autre m’aime, il devrait savoir ce que je pense sans avoir à le dire…, il devrait entendre mes demandes sans que je les exprime… »

 

Accepter l’évolution et le changement, ce qui veut dire aussi des engagements à réactualiser. Le propre du vivant sur la planète terre est qu’il évolue, grandit ou se transforme. Une relation vivante est soumise à cette loi d’évolution. Des mises au point, des partages, des réajustements seront indispensables et devront faire l’objet non seulement d’une mise en mots, mais d’une confrontation, pour permettre à l’autre de nous voir (et de nous accepter) là où nous sommes, et non là, où il nous voudrait.

 

916e3fa0aba6569a14e29a3fcf4a7c91

 

 

 

 

Posté par Lounan à 12:09 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


18 avril 2018

Le corps est le message de l âme

 

d5c5a4cde958a1c0502a55f6fc2780e4

 

Une émotion c'est comme une personne qui vient frapper à ta porte et qui ne partira pas tant que tu ne lui aura pas ouvert et plus tu attends, plus la confrontation sera violente ....


• Si tu n'écoutes pas ton insatisfaction elle te parle avec le mal de tête

 

• Si tu n'écoutes pas ta colère elle te parle avec un mal de ventre

 

• Si tu n'écoutes pas ta peur elle te parle avec la constipation

 

• Si tu n'écoutes pas ton envie de dire "non" elle te parle avec des troubles de l'estomac

 

• Si tu n'écoutes pas ta passion elle te parle avec une infection

 

• Si tu n'écoutes pas ta créativité et ton talent ils te parlent avec l'augmentation de poids

 

• Si tu n'écoutes pas ton affectivité elle te parle avec la dermatite

 

Si tu n'écoutes pas ta spiritualité, elle te parle avec le corps..

Qui tombe malade on ne devrait jamais oublier...de s'écouter...

 

Toute émotion non écoutée marque notre corps..

Le corps est le miroir de notre âme.

 

 

Un temps pour soi

30743707_2078006015746589_7365186837473656832_n

 

 

 

 

Posté par Lounan à 09:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 avril 2018

Je rêve d un monde

 

30710570_903219086525078_3253487320707366912_n

 

 

Je rêve d’un monde où les femmes auraient le choix.
Le choix de vivre comme elles le souhaitent,
Le choix d’aimer qui elles veulent,
Le choix de s’habiller comme elles en ont envie,
Le choix d’accoucher comme elles le désirent.
Je rêve d’un monde où on ne dirait pas aux femmes 
Que ce qu’elles ressentent ne compte pas,
Où on ne les ferait pas douter à chaque instant 
De leur intuition,
De leurs qualités,
De leurs compétences,
De leur force intérieure,
De leur valeur,
De leur importance.

Je rêve d’un monde où l’amour 
Qu’elles ont si facilement pour les autres
Serait nourri et amplifié par celui qu’elles ont pour elles.
Je rêve d’un monde où chacune aurait les moyens
De découvrir tous les trésors qui vivent en elle,
Et de les choyer un par un,
Précieusement.
Où chacune aurait les moyens
De trouver son utilité dans ce monde,
Et de se sentir à sa juste place,
Et surtout pas diminuée ou insignifiante.

Je rêve d’un monde où la société ne renverrait pas aux femmes
Qu’elles ne sont pas assez :
Pas assez belles,
Pas assez féminines,
Pas assez intelligentes,
Pas assez drôles,
Pas assez douces,
Pas assez fortes …
Qu'elles ne sont jamais suffisantes.

Je rêve d’un monde où les femmes qui liront ce texte
Changeront leur regard sur elles-mêmes,
S’offriront l’indulgence qu’elles méritent,
Se battront contre l’injustice qu’on leur impose trop souvent,
Et se feront le merveilleux cadeau de s’accepter,
De s’aimer, de croire en elles, et de ne plus jamais se laisser faire.

Je rêve d’un monde où les femmes entendraient 
Ce dont je suis intimement convaincue : 
Vous êtes, toutes, capables.
Capables de faire de belles choses,
Capables de vous surpasser,
Capables de construire et de persévérer, 
Capables d'accoucher,
Capables de nourrir votre enfant, 
Capables de vivre la vie que vous désirez.
Vous êtes importantes.
Vous êtes belles et vous méritez qu’on vous le dise.
Et surtout, vous avez des ressources infinies, 
Et une force immense qui ne demande qu’à s’épanouir
Dans les 1001 nuances de votre vie.

- Elise Plassiard Doula -

 

 

Je rêve d’un monde où les femmes auraient le choix.
Le choix de vivre comme elles le souhaitent,
Le choix d’aimer qui elles veulent,
Le choix de s’habiller comme elles en ont envie,
Le choix d’accoucher comme elles le désirent.
Je rêve d’un monde où on ne dirait pas aux femmes 
Que ce qu’elles ressentent ne compte pas,
Où on ne les ferait pas douter à chaque instant 
De leur intuition,
De leurs qualités,
De leurs compétences,
De leur force intérieure,
De leur valeur,
De leur importance.

Je rêve d’un monde où l’amour 
Qu’elles ont si facilement pour les autres
Serait nourri et amplifié par celui qu’elles ont pour elles.
Je rêve d’un monde où chacune aurait les moyens
De découvrir tous les trésors qui vivent en elle,
Et de les choyer un par un,
Précieusement.
Où chacune aurait les moyens
De trouver son utilité dans ce monde,
Et de se sentir à sa juste place,
Et surtout pas diminuée ou insignifiante.

Je rêve d’un monde où la société ne renverrait pas aux femmes
Qu’elles ne sont pas assez :
Pas assez belles,
Pas assez féminines,
Pas assez intelligentes,
Pas assez drôles,
Pas assez douces,
Pas assez fortes …
Qu'elles ne sont jamais suffisantes.

Je rêve d’un monde où les femmes qui liront ce texte
Changeront leur regard sur elles-mêmes,
S’offriront l’indulgence qu’elles méritent,
Se battront contre l’injustice qu’on leur impose trop souvent,
Et se feront le merveilleux cadeau de s’accepter,
De s’aimer, de croire en elles, et de ne plus jamais se laisser faire.

Je rêve d’un monde où les femmes entendraient 
Ce dont je suis intimement convaincue : 
Vous êtes, toutes, capables.
Capables de faire de belles choses,
Capables de vous surpasser,
Capables de construire et de persévérer, 
Capables d'accoucher,
Capables de nourrir votre enfant, 
Capables de vivre la vie que vous désirez.
Vous êtes importantes.
Vous êtes belles et vous méritez qu’on vous le dise.
Et surtout, vous avez des ressources infinies, 
Et une force immense qui ne demande qu’à s’épanouir
Dans les 1001 nuances de votre vie.

- Elise Plassiard Doula -

Moi c’est Elise, je suis doula, j’adore parler de ventres ronds, d’accouchement et de bébés !

Je souhaite vous accompagner avec Dessine-toi une naissance vers une grossesse, un accouchement et une parentalité qui vous ressemblent

http://dessine-toi-une-naissance.fr/

0

 

 

doula-definition

Posté par Lounan à 11:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 mars 2018

Sois la mère que tu veux être

564909dfa153c3b0611b7596d01b59e1

SOIS LA MÈRE QUE TU VEUX ÊTRE

Posté par Lounan à 16:31 - Commentaires [2] - Permalien [#]

18 mars 2018

J apprendrai a mes petites filles

 

 

626f0aa53a170dc1221c2859122554ae

 

 

                                                             Peinure Claudia Tremblay

 

 

 

 

J’apprendrai à mes petites filles à être elles-même.


Je leurs rappellerai de sourire même quand ce n'est pas facile.


Que l'amour n'est pas comme on le raconte dans les contes de fées, mais je les encouragerai à le connaître, à le vivre.


Je leurs dirai que le temps n'efface rien, mais qu'il aide à aller mieux, à se retrouver. 


Je leurs apprendrai à s'aimer elle-même, puis les autres. 


Je leurs apprendrai à sécher leurs larmes après chaque pleurs.


Je leurs apprendrai que ce ne sont pas toujours les autres qui déçoivent, que parfois elles aussi le feront.

 

99cae1e55f042d8747389cd58a46bd7f

 


Je vais leurs apprendre comment faire vivre son coeur et ses émotions.


Je leurs dirai que souvent, le bien ne reçoit pas aussi le bien en retour.

 

Mais je leurs dirai de ne pas d'arrêter de le donner.


Je leurs apprendrai à marcher pieds nus sur l'herbe mouillée, à se sentir libre et maîtresses de leur chemin et de leurs choix.


Je leurs apprendrai à entrer en silence dans la vie des autres.


À aller de l'avant même si le monde est contre elles.


Je leurs apprendrai que ce n'est pas toujours ce qu'il paraît,

mais que tout doit être vécu avant de juger,

afin qu'elle reconnaisse le bien et le mal.

 

 

Il y a des choses que l’on souhaite vivre, et d'autres qui se limitent à la connaissance.


Je leurs apprendrai à croire que si elles veulent vraiment quelque chose, c'est facile de le réaliser.


Je leurs enseignerai à ne pas abandonner, à se serrer dans les bras et à se sécuriser elles même  car, hélas, elles seront souvent seules à le faire.


Je dirai enfin que les cicatrices ont une histoire et qu'en tout cas elles seront une victoire ....

0f1aa6b0f2a90da2210bce5273825e3e

 Référence; un temps pour soi

 

Posté par Lounan à 17:21 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

15 mars 2018

Note avant de mourir

Une jeune femme de 27 ans écrit une « note avant de mourir », un jour seulement avant de mourir du cancer

Il n’est pas facile de faire face à la mort. Le deuil d’une personne n’est pas simple, alors le deuil de soi-même ?

Holly Butcher a reçu un diagnostic de cancer à l’âge de 26 ans, et a décidé d’écrire une « Note avant de mourir ». Publiée le 3 janvier 2018, Holly décédait le lendemain.

Voici ce qu’elle a écrit

 

26219473_2031675260379665_407800567864004368_n

 

 

 

Il n’est pas facile de faire face à la mort. Le deuil d’une personne n’est pas simple, alors le deuil de soi-même ?

Holly Butcher a reçu un diagnostic de cancer à l’âge de 26 ans, et a décidé d’écrire une « Note avant de mourir ». Publiée le 3 janvier 2018, Holly décédait le lendemain.

Voici ce qu’elle a écrit :

« C’est étrange de réaliser et accepter sa mortalité à 26 ans. C’est l’une de ces choses que l’on ignore. Les jours passent et l’on s’attend à ce que cela continue, jusqu’à ce que l’inattendu arrive. Je me suis toujours imaginée vieillissante, ridée et grise, entourée d’enfants avec l’amour de ma vie. Je veux tellement ça que ça fait mal.

La vie est fragile, précieuse et imprévisible. Chaque jour est un cadeau, pas un droit acquis.

J’ai 27 ans. Je ne veux pas partir. J’aime ma vie, je suis heureuse. Je le dois à mes proches. Mais je n’en ai pas le contrôle.

Je n’ai pas commencé cette « note avant de mourir » parce que la mort est effrayante, j’aime le fait que nous ignorons qu’elle est inévitable. Seulement, quand je vais en parler, elle est traitée comme un sujet tabou qui n’arrivera jamais à chacun de nous. C’est dur. Je veux que les gens cessent de s’inquiéter pour les petits stress insignifiants de la vie et qu’ils se rappellent que nous connaîtrons tous le même sort, comment pourrions-nous faire en sorte que notre temps compte si nous tenons compte des emmerdes ?

J’ai laissé beaucoup de tracas derrière moi, j’avais beaucoup de temps pour réfléchir à la vie ces derniers mois. Ces moments où vous vous plaignez de choses ridicules, pensez à quelqu’un qui fait face à un réel problème. Soyez reconnaissants pour vos petits problèmes et passez par-dessus. N’emportez pas la négativité et ne la laissez pas affecter les autres.

Une fois que c’est fait, sortez et prenez une grande respiration de cet air, bien profondément dans vos poumons, regardez comment le ciel est bleu et combien les arbres et l’herbe sont verts : c’est magnifique. Réfléchissez à votre chance que vous avez, de seulement respirer.

Vous avez peut-être été coincé dans la circulation ou eu une mauvaise nuit car vos enfants vous ont tenu réveillé, ou votre coiffeuse a trop coupé vos cheveux. Vos nouveaux faux ongles ont peut-être un accro, vos seins trop petits ou vous avez de la cellulite et votre ventre est mou.

Laissez tout ça couler. Vous ne penserez à aucune de ces choses quand ce sera votre tour. C’est si insignifiant quand vous regardez l’ensemble de votre vie. Je vois mon corps se décomposer devant mes yeux et je ne peux rien y faire, et tout ce que je souhaite est juste un autre anniversaire ou Noël avec ma famille, ou un autre jour avec mon conjoint et mon chien. Seulement un de plus.

J’entends les gens se plaindre de leur travail ou combien il est dur de faire de l’exercice. Soyez reconnaissant de pouvoir le faire. Le travail et le sport semblent si insignifiants, jusqu’à ce que votre corps ne vous permette plus ni l’un ni l’autre.

J’ai tenté de vivre une vie saine, c’était ma plus grande passion. Appréciez votre corps fonctionnel et en santé, même s’il n’est pas idéal. Regardez-le et voyez combien il est fantastique. Bougez-le, nourrissez-le de nourriture fraîche. N’en soyez pas obsédé.

Rappelez-vous qu’il y a plus que la santé physique. Travaillez sur votre santé mentale, émotionnelle et spirituelle aussi. De cette façon vous réaliserez combien la stupide image du corps parfait transmise par les média sociaux est insignifiante. Supprimez tous les contacts qui vous font vous sentir comme une merde, ami ou non. Soyez impoli pour votre propre bien.

Soyez reconnaissant pour chaque jour où vous ne souffrez pas et même les jours où vous avez un sacré rhume, un mal de dos ou une cheville foulée, acceptez que ce n’est pas amusant, mais que ça ne vous met pas à l’article de la mort et ça s’en ira.

Plaignez-vous moins et aidez plus.
Donnez, donnez, donnez. C’est vrai que l’on devient plus heureux à faire des choses pour les autres que pour soi. Je souhaiterais l’avoir fait davantage. Depuis que je suis malade, j’ai rencontré les gens les plus gentils et généreux et ai reçu beaucoup d’amour et de soutien de ma famille, de mes amis et même d’étranges. Plus que je ne pourrai donner en retour. Je n’oublierai jamais cela et leur serai toujours reconnaissante.

C’est étrange d’avoir de l’argent à dépenser à la fin… quand on est mourant. Ce n’est pas un moment où on peut sortir et acheter des choses comme une nouvelle robe. Ça fait réfléchir à combien il est fou de penser que cela vaut la peine de dépenser de l’argent sur des nouveaux vêtements et des choses matérielles.

Achetez quelque chose à vos amis, au lieu de vous acheter des vêtements, des produits de beauté ou des bijoux. Tout le monde s’en fout si vous portez deux fois la même chose et ça fait du bien.

Emmenez vos amis prendre un repas ou cuisinez pour eux. Appelez-les pour un café. Offrez-leur une plante, un massage ou une chandelle et dites-leur que vous les aimez.

Prenez compte de la valeur du temps des gens. Ne les faites pas attendre pour rien. Préparez-vous plus tôt et appréciez que vos amis veuillent partager de leur temps avec vous.

Cette année, on ne s’est pas faits de cadeaux de Noël dans notre famille. C’était bien, car personne n’avait la pression d’acheter des cadeaux ou d’écrire une carte pour tout le monde. Et imaginez ma famille m’acheter un cadeau en sachant qu’ils allaient finir avec. Les cadeaux ne sont pas nécessaires pour un Noël significatif.

Utilisez votre argent pour des expériences. Ou plutôt, ne ratez pas des expériences car vous avez tout dépensé sur du matériel.

Faites des efforts et allez à la plage. Trempez vos pieds dans l’eau et enterrez vos orteils dans le sable. Plongez dans l’eau salée.

Essayez de profiter des moments de la vie, plutôt que de les regarder à travers votre écran de téléphone. La vie, ce n’est pas d’avoir la photo parfaite. Vivez le moment présent !

Levez-vous tôt et écoutez les oiseaux en regardant le lever de soleil. Écoutez de la musique. Câlinez votre chien, très fort. Ça va me manquer. Parlez à vos amis, déposez votre téléphone. Vont-ils bien ?

Si vous voulez voyager, faites-le. Travaillez pour vivre, ne vivez par pour travailler. Faites ce qui vous rend heureux. Mangez le gâteau sans culpabilité. Dites non aux choses que vous ne voulez pas faire.

N’ayez pas la pression de faire ce que les autres pensent nécessaires pour une vie accomplie, faites ce que vous voulez.

Dites à vos proches que vous les aimez quand vous en avez la chance et aimez-les de tout votre cœur. Si quelque chose vous rend misérable, vous pouvez le changer. Ayez le courage de changer. Vous ne savez pas combien de temps vous avez sur cette terre, alors ne le gaspillez pas à être malheureux.

Ce ne sont que des conseils de jeune femme, faites-en ce que vous voulez.

Si vous le pouvez, faites une bonne action pour l’humanité et donnez du sang régulièrement. Chaque don peut sauver trois vies ! C’est simple et ça a un fort impact.

Davantage de dons de sang auraient pu me donner une année de plus, auprès de ma famille, de mes amis et de mon chien. Une de mes plus belles années. »
Holly Butcher

 

Référence Un temps pour soi ; Facebook

 

 

 

18485824_1978228322391026_9135160986739918116_n

 

Posté par Lounan à 18:23 - - Commentaires [3] - Permalien [#]