14264239_1771177189836645_3715788382495249487_n

 

Etre aimé ou aimer ?

La grande majorité de nos faits et gestes sont motivés par un seul et unique but : être aimé. En effet, nous faisons tout pour être apprécié, aimé, chéri... Nos plus grandes blessures intérieures proviennent d'un manque d'amour, qu'il soit réel ou imaginaire.

Si mes parents ne m'ont pas donné assez d'amour, je passerais ma vie à le rechercher à l'extérieur de moi.

Si mon partenaire n'est pas assez affectueux, je remettrais en doute ses sentiments et par conséquent ma "valeur".

Si je reçois une parole blessante, je perdrais confiance en moi...

Cette quête d'amour fait de nous des êtres vulnérables et dépendants des aléas extérieurs, des gestes, des paroles, des pensées d’autrui.

C'est ainsi, nous voulons à tout prix être aimés. Pourquoi ? Parce que nous sommes le nombril de notre propre monde. Nous prenons toujours tout pour nous ou encore plus contre nous. Pourtant, si on y regarde de plus près, l'autre vit exactement de la même manière, il fait tout par rapport à lui même :

Mes parents ne m'ont pas donné assez d'amour car ils n'en avaient pas assez pour eux.

Mon partenaire n'est pas assez affectueux car il ne sait pas remplir sa coupe intérieure.

Une parole devient blessante quand son auteur a des choses à régler avec lui même.

Finalement, ce que nous prenons en plein cœur, ce que nous considérons comme un manque d'amour, n'est rien d'autre qu'une histoire que l'autre a à régler avec lui même, nous ne sommes que des miroirs.

Nous sommes les seuls à avoir un accès direct à notre cœur, à pouvoir l'emplir de bonheur. Bien sûr, nous pouvons confier nos clés à quelqu'un d'autre, et nous le faisons presque tout le temps, mais cela n'est jamais totalement épanouissant puisque l'autre cherche lui aussi à être aimé avant tout. Dans ces conditions, l'amour est à sens unique, on veut, on désire, on souhaite, on attend... Comme je le dis souvent, il est inutile de rechercher de l'amour en dehors de nous-même, car nul ne peut réellement remplir notre coupe.

Ce besoin d'être aimé est si fort qu'il oriente nos choix, il nous empêche d'être qui nous sommes, car nous pensons à tort que nous dévoiler est trop risqué, nous pensons que nos différences sont un obstacle et qu'elles nous séparent, alors nous portons des masques et tentons de nous adapter, de rester discret, pour cela nous nous étouffons, nous étouffons notre être, mais peu importe pourvu que l'on nous aime.

Nous vivons donc inconsciemment dans l'attente et la peur et cela fausse nos relations. Cette peur de déplaire est très pesante et génère bien de l'anxiété et de la tristesse. Notre besoin d'être aimé devient alors une véritable croisade, une obsession dans laquelle on se perd.

En effet, tout faire pour être aimé est un mensonge à soi même, et ce mensonge ne s'arrête pas là puisqu'on en arrive par la force des choses à mentir à l'autre, à se cacher, à ne pas être authentique.

Alors que la base d'une relation saine et sereine est la confiance.

Et si nous nous trompions ? Si nous passions finalement à coté de notre vraie mission ?

Notre but ici bas n'est pas celui d'être aimé mais d'apprendre à (s')aimer. Bien entendu cela commence par soi même, apprendre à être vrai, apprendre à voir notre beauté, apprendre à être, vivre et s'épanouir, puis, apprendre à aimer l'autre. D'ailleurs lorsque l'on s'aime l'amour pour l'autre est totalement naturel, car il n'est pas constitué d'attentes ou de conditionnements.

Lorsque l'on expérimente cela nous sommes dans l'amour véritable nommé amour inconditionnel.

C'est une sphère authentique et pure, c'est un endroit dans lequel on est heureux, on donne sans attendre en retour puisqu'on ne cherche plus à être aimé, à prendre, à vouloir, à attendre. On pourrait imaginer cela par une table posée entre des partenaires (conjoints, famille, amis...), sur cette table chacun y pose ce qu'il a à offrir et laisse l'autre se servir à volonté. Aucun des partenaires ne compte ce qu'il a posé, d'ailleurs sur la table tout se mélange, tout est à portée de chacun selon ses envies et ses besoins. Cette table devient un trait d'union entre les personnes. Si l'un des partenaires a de la peine, il trouvera des mouchoirs sur la table; si l'un des partenaires a de la joie, il trouvera un éclat de rire sur la table; si l'un des partenaires prend une autre voie, il trouvera un plan sur la table. Car l'amour véritable donne plus qu'il ne retient, il offre plus qu'il ne demande. J'entends déjà certains dire "oui mais à trop donner on risque de se laisser abuser", je ne suis pas d'accord avec cela, car lorsqu'on est dans l'amour véritable on ne donne pas plus que ce que l'on a puisque l'on comprend que le Soi doit être nourrit avant tout par soi même, et on sait dire "stop" quand cela est nécessaire afin de briser la spirale et que l'autre apprenne à son tour à aimer sans prendre ou retenir.

L'amour inconditionnel est simple, c'est le plus naturel qui soit car il ne faut pas se battre pour le vivre, au contraire, il faut baisser les armes.

C'est donc cela notre véritable mission : apprendre à aimer.

Emilie :)

https://www.facebook.com/soinetguerison/posts/1519286854799533