ob_a26dac_changement-vie

 

 

LE CHANGEMENT

Il n'est pas facile de changer ses pensées et d'oser être soi-même.  Non!  ce n'est vraiment pas facile de faire le deuil de la personne que nous étions auparavant pour laisser ressurgir la vraie personne qui dormait au fond de notre coeur.  Pas facile de s'affirmer et d'adopter un nouveau comportement face à notre vie.  Depuis l'enfance j'étais programmée. Inconsciemment, j'ai développé des comportements car je me suis rendue compte qu'en agissant de telle façon cela faisait plaisir à mes parents, aux professeurs et aux ami(e)s.

 

  Tout était bon et justifiable pour me faire aimer!  Pour ne pas me faire rejeter surtout que je traînais un lourd secret et que je tremblais d'anxiété.  Je suis moi aussi une enfant dont on a abusé, dont on volé l'enfance...  La peur de perdre m'a rendue très vulnérable et mon coeur est devenu adulte avant d'avoir pleinement goûté aux joies de l'enfance!  J'ai suivi des thérapies pour guérir mon âme mais à peine étais-je guérie que c'est ma propre fille qui s'enlevait la vie parce qu'elle aussi était devenue adulte bien trop vite...  La culpabilité de n'avoir rien vu...  m'a longtemps étouffée et j'ai encore la gorge souvent serrée quand l'angoisse vient me tarauder!

 

 Renier mes besoins de petite fille en souffrance et en quête de guérison... c'est souvent ce que j'ai fait durant près de 50 ans.   Mais maintenant je veux bien installer le soleil en-dedans de moi...  pas juste en offrir aux autres.  J'ai tout de même eu la chance de quérir le bonheur au fil des heures et de m'émerveiller de tout et de rien.  J'ai brodé de la dentelle et je me suis laissée caresser par la mousseline du temps heureux.  La nature a été une grande consolatrice et l'écriture a été ma soupape pour ne pas exploser!  J'ai relevé la tête pour admirer le soleil et j'ai franchi des montagnes pour survoler ma vie et mieux prendre du recul!

 

  Au mitan de ma vie, j'ai pris le risque de dire d'une voix plus forte mes vrais besoins.  Je voulais la Paix intérieure et l'Harmonie mais j'ai dérangé beaucoup de personnes autour de moi.  J'ai osé crier et proclamer mes besoins fondamentaux et hélas..  l'homme qui disait m'aimer a pris la poudre d'escampette et ses enfants l'ont suivi dans sa fuite!  Plutôt que de prendre le temps de décortiquer mon message, ils se sont enfuis mais un jour il devront revenir au point de départ mais je n'y serai plus car j'ai trop longtemps prêché dans le désert!

 

  Je me suis sentie abandonnée et reniée mais je m'en relève vaillamment et je garde la tête haute car je sais que j'ai aimé avec tout mon coeur.  Je ne sais pas comment je vais évoluer dans cette nouvelle aventure de femme seule mais je vais enfin pouvoir "être moi-même" sans me faire juger par des êtres transformés en vautours.  Des malheureux dont les paroles sont perfides afin de soulager leur propre souffrance intérieure.  Facile de juger quand on a pas marché dans les souliers de l'autre! 

 

Mon corps avait mal et j'avais des douleurs un peu partout.  Oui, celui-ci me parlait mais je ne l'écoutais pas.  J'ai enfin décidé de plonger et de risquer de changer pour me sentir encore mieux dans ma peau.  Des paroles, des comportements, des jugements m'étaient devenus intolérables.  Je supportais les humeurs de jeunes adultes qui croyaient et qui croient encore posséder la vérité.  Je passais souvent pour "l'empêcheuse de tourner en rond", celle qui voyait le carrousel tourner souvent trop vite et qui ne se contentait pas de se mettre la tête dans le sable comme souvent les propres parents préféraient le faire.  Comme j'étais méchante pour eux parce que je m'impliquais et que j'agissais en parent aimant.  Je n'aurais pas du accepter de "jouer au parent de remplacement" mais j'avais pitié de ces enfants qui étaient désorientés.  Ils avaient besoin de balises et j'en ai posées croyant bien faire!  Je les ai traités comme s'ils étaient mes enfants de sang mais toujours celle qui était la mère biologique venait défaire notre château de sable.  Elle était souffrante et elle a fait souffrir pour assouvir son besoin de vengeance et son orgueil maladif...

 

 Je suis maintenant prête à vivre avec les changements que j'ai fait et jamais plus je n'accepterai de me faire faire mal par un homme ou par des enfants égoïstes d'avoir tout eu craché dans le bec!  L'Amour ne s'achète pas et le mien n'est plus à vendre!  J'offrirai des parcelles de mon soleil intérieur à celui ou celle qui méritera de s'y réchauffer...  J'écouterai ma voix intérieure et je me protègerai des abuseurs et des opportunistes.  Des visages à deux faces et des dépendants de quoi que ce soit aussi...  Je constate à ma grande surprise qu'il y a des personnes qui jouissent en voyant le malheur des autres et je les plains de tout mon coeur.  Un jour, eux aussi auront mal et ils comprendront que l'on n'écrase pas quelqu'un qui est en train de se reconstruire...

 

Je fais le deuil de certains de mes comportements et non le deuil de ma personne entière.  Je garde précieusement mes qualités et je pars à la découverte de mes vrais besoins.  Je laisse tomber les masques et j'ôte mon voile de Mère Térésa qui veut sauver tout le monde quitte à se noyer dans la mare boueuse.

 

J'ai eu de grandes souffrances dans ma vie.  Des épreuves que je croyais ne jamais pouvoir surmonter.  Je me suis accrochée et je me suis tenue la tête hors de l'eau.  J'ai fait tout ce qu'il m'était possible de faire car je dépendais de l'amour des miens et de l'approbation des autres.  Je n'avais pas assez confiance en moi je suppose et je quêtais l'Amour sans trop m'en rendre compte...  Pourtant, je me disais et je me redisais à l'homme que j'aimais et qui vivait à mes côtés.  Mais, il ne m'écoutait pas véritablement hélas!  Il disait m'aimer mais ce n'était pas de l'amour véritable car il ne m'a pas respectée pour ce que j'étais.  Ayant perdu sa mère dans son âge tendre, il cherchait une maman pour lui et pour voir à ses enfants.  Il a comblé ses besoins et je n'ai pas à lui en vouloir car j'ai été naïve et amoureuse aveugle!

 

  Maintenant, par sa fuite il m'a fait réaliser que j'étais capable de me rassurer moi-même, de me sécuriser moi-même et d'aller partager avec des ami(e)s qui sont vrais et authentiques.  Je me suis enfin remariée avec moi-même et j'avoue que ma lune de miel a un goût délicieux!  Je pleure encore sur ce qui n'est plus mais les larmes s'assèchent dès que la brise de la liberté vient me frôler la joue!

 

Je me sens sécurisée et excitée parce que je ne joue plus de rôles.  Je respire ma nouvelle liberté à plein nez et le coeur m'en palpite de joie.  Déjà, mon corps a repris sa forme et je dors merveilleusement bien.  Déjà, j'entrevoie de continuer ma vie main dans la main avec un homme qui saura m'aimer pour ce que je suis.  Je rêve de la vague et du vent marin.  Je rêve de regarder voler Jonathan le goéland et de survoler les nuages avec lui.

 

  Je me sens tellement mieux dans ma peau que déjà j'attire les regards car je suis libérée de mon voile que j'avais posé moi-même sur ma tête!  Je me déshabille de mes frasques et j'ose enfin m'aimer pour ce que je suis.

 

Je veux cesser de rêver ma vie et je veux vivre mes rêves.  Je veux découvrir d'autres avenues et connaître d'autres continents.  Je suis à l'écoute de mes désirs et dans la solitude je peux entendre le son de ma propre chanson!  Je perçois le chuchotis de la vague qui s'étire et se fait "vamp" pour m'enguirlander et m'attirer vers d'autres rivages lointains!

 

Le choix est souvent douloureux comme de donner naissance.  Mais, quelle joie incommensurable je ressens maintenant.  Ce choix était devenu essentiel car je m'étiolais comme une tulipe qui manque d'eau au printemps.  Je n'ai pas fait ce choix moi-même car l'homme que j'aimais a pris le large.  Lui aussi, a osé être soi-même et chercher son bonheur ailleurs alors, malgré quelques serrements au coeur je dois avouer qu'il vient de me rendre un immense service sans le savoir!

 

Je trouve ce changement parfois difficile mais en même temps je vis une renaissance.  Une renaissance à moi-même et une reconnexion à l'être qui veut s'épanouir en moi.  Je me sens refleurir et il me semble que la Terre entière est à découvrir!

JE M'AIME ET J'AIME LA VIE!

C'EST AINSI QUE JE POURRAI AIMER À NOUVEAU!

C'EST AINSI QUE JE POURRAI REDIRE OUI

CAR JE VIS UN VÉRITABLE RENOUVEAU!

 

Je souhaite à tous et à toutes de changer les choses qu'ils peuvent changer.  Oui, je vous souhaite ce courage qui vous rendra sage et vous fera connaître à nouveau la sérénité!

SUIS LA VOIE DE TES RÊVES ET TON ÂME CONNAÎTRA LA PAIX!

 

Jovette Mimeault

4 octobre 2002